Archives expositions collectives 2ème semestre 2015

ArtCatalyse-archives

  Raumlaborberlin, Lotville

  10ème Parcours d’art contemporain en Vallée du Lot

  05.07 - 20.09.2015

Communiqué de presse


Le collectif Raumlaborberlin composé d’artistes, d’architectes et d’urbanistes berlinois, ouvre un débat provocateur quant à l’avenir de la vie en dehors des grandes villes. En résidence pour les dix ans des Maisons Daura à Saint-Cirq Lapopie, ils travaillent à l’expérimentation d’une ville utopique. Ce projet, intitulé Lotville, déploiera la structure d’une ville fictive sous forme d’installations, d’expositions et d’interventions, lors du 10ème Parcours d’art contemporain en vallée du Lot, de juillet à septembre 2015.



























































.
















 







A découvrir du 5 juillet au 20 septembre 2015. Informations: Maison des Arts Georges Pompidou, - 134 avenue Germain Canet – 46160 Cajarc. Tél. : +33 (0)5 65 40 78 19. Parcours d’art contemporain en vallée du Lot, tous les jours sauf le lundi, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Entrée libre.









Raumlaborberlin, Lotville

Le projet


Que se passe-t-il si l’on en vient à apprendre que la vie est ici agréable, qu’il y a du travail et que l’on peut subvenir soi-même à ses besoins ? Raumlabor joue le scénario d’une croissance démographique explosive dans les régions rurales, à l’exemple de la vallée du Lot. En résidence aux Maisons Daura à Saint-Cirq Lapopie, au printemps 2015, pour leur projet Lotville, le collectif part de l’hypothèse suivante : l’attractivité des conditions de vie dans la vallée du Lot et l’augmentation continue de la migration dans et vers l’Union Européenne pourraient à l’avenir conduire à une profonde modification de la situation sociale de ce territoire. À l’issue d’un inventaire des ressources et des potentiels de la vallée et de ses environs, les artistes du collectif développent une vision urbanistique radicale, critique et attentionnée de ce territoire paradisiaque. Lotville est l’expérimentation d’une ville utopique dans la vallée du Lot. Lotville prendra toute sa dimension de juillet à septembre, lors du 10ème Parcours d’art contemporain en vallée du Lot. Raumlaborberlin rendra visible, à l’aide de plans, de maquettes et de constructions à échelle 1:1, la structure de la ville fictive entre Cajarc et Saint-Cirq Lapopie.







Raumlaborberlin, Greetings from Lotville, Photomontage, 10 x 15 cm, 2014

Raumlaborberlin, Greetings from Lotville, Photomontage, 10 x 15 cm, 2014


Un laboratoire d’idées et de recherches


Du 15 avril au 3 juillet 2015, dix membres du collectif (et cinq enfants scolarisés) s’installent à Saint-Cirq Lapopie pour mettre en oeuvre le projet. D’autres participants viendront les rejoindre au plus fort de la période de construction des architectures éphémères. Objectif : provoquer un débat à propos de la distinction entre ville et campagne et de l’avenir de notre société à l’extérieur des grandes villes.


Plusieurs expériences de rencontres sont proposées en ce sens :

L’équipe commencera par faire des terrasses des maisons Daura un jardin expérimental, qui verra pousser des légumes venus d’ailleurs et des plantes endémiques, pour nourrir les résidents, mais aussi donner lieu à des visites, à des échanges de plantes, à des conseils partagés… Pour Lotville, la ville commence au jardin !

L’atelier de fabrication, situé dans le village de Tour de Faure, près de l’unique boulangerie, en bordure de la D662, fera office d’atelier de production et de lieu d’émulation pour les habitants, les agriculteurs, les acteurs de l’économie, les professionnels, les chercheurs et les curieux… Il y aura tout au long de la résidence : des projections de films, des lectures franco-allemandes, des soirées de musique improvisée, des invitations à bouger et à danser… Le collectif construira dans la vallée du lot d’autres installations qui préfigureront la vision de Lotville.

Le colloque organisé avec la Maison de l’Architecture Midi-Pyrénées et le caue du Lot associera d’autres recherches et aventures architecturales dans un même esprit d’économie durable, collaborative et écologique.

Le parcours d’art contemporain en vallée du Lot


Du 5 juillet au 20 septembre 2015, les expositions se déploieront de plusieurs façons. Les recherches initiales et l’inventaire des ressources constitueront une part du corpus de l’exposition documentaire présentée au centre d’art à Cajarc dans une scénographie pensée en lien à l’architecture du lieu. Les structures et les installations prototypes à taille réelle de Lotville pourront être activées par les habitants et les visiteurs à différents points de la vallée : un laboratoire de recherche pour les enfants à Saint-Cirq Lapopie, une plate-forme en bord de Lot pour accueillir des performances de danse et de musique, ou encore la transformation d’un séchoir à tabac en club de fumeurs… Tout au long de l’été ces architectures seront animées par différentes interventions proposées par les habitants et les artistes. Un film relatera le processus de travail et le déroulé du Parcours. Il sera le support de diffusion privilégié pour la présentation de l’expérimentation en Allemagne. Une publication accompagnera la présentation des œuvres aux Maisons Daura, au centre d’art contemporain à Cajarc et dans l’espace public.


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Raumlaborberlin

Raumlaborberlin est un groupe de huit architectes, basé à Berlin et fondé en 1999. Ils travaillent à l’intersection de l’architecture, de l’urbanisme et de l’art par le biais d’interventions ponctuelles et performatives. L’essentiel du travail de raumlaborberlin s’attache aux transformations et aux relations entre espace privé et espace public.

Pour Lotville, raumlaborberlin pose une question simple : Que se passe-t-il si la vallée du Lot devient la cible rêvée des migrants du monde entier? Raumlabor a réuni une équipe transdisciplinaire d’experts pour développer des stratégies avec les habitants, la nature, l’industrie touristique afin de penser positivement au futur de l’urbanisation. Les artistes de raumlabor recherchent, dans l’histoire de la planification urbaine, des solutions aux défis de notre société aujourd’hui. Ils collectent les histoires des habitants et des gens qui sont venus s’installer dans cette vallée et installent les premiers fragments d’une cité visionnaire qu’ils seront eux-mêmes les premiers à tester. Vivre entre la ville et la campagne serait-il un modèle pour le développement futur de la société ?

Professions diverses des résidents permanents à Saint-Cirq Lapopie : architecte, urbaniste, chorégraphe, géographe, sculpteur, designer graphic, réalisateur, auteure radio, charpentier, photographe. Pour en savoir plus, le site de Lotville