Archives expositions collectives 2ème semestre 2013

Note d’intention de Christophe Gonnet


Christophe Gonnet ayant été invité avec Marion Orfila, artiste française domiciliée à Berlin depuis cinq ans pour une résidence d’artiste qui s’est déroulée du 3 septembre au 25 novembre 2013 à l’Usine Utopik, à Tessy-sur-Vire (Manche), qui se conclut par une exposition dans l’ancienne serre de 400 m², les deux artistes ont fait le choix d’une véritable collaboration sur le projet d’exposition, donnant lieu à une installation où se confrontent, dialoguent et s’associent divers aspects de leurs recherches respectives.

« Notre projet, D’une rive à l’autre, a consisté en l’élaboration d’une œuvre commune à l’échelle de ce lieu « SOL SUPPOSé ». Cette œuvre prend la forme d’un plancher brut, établi à 1 mètre de hauteur dans toute la partie centrale de l’espace d’exposition, et comportant 4 accès répartis sur son pourtour. Ce lieu transitoire, aux contours imprécis, non finis, accueille de diverses manières deux autres œuvres personnelles de chacun de nous, en proposant des variations quant à leur perception. » Christophe Gonnet



















.
















 







  Marion Orfila  & Christophe Gonnet, D’une rive à l’autre

  Usine Utopik, Tessy-sur-Vire

  25.10 - 15.12.2013

Exposition du 25 octobre au 15 décembre 2013. Usine Utopik Centre de création contemporaine, Relais culturel régional, La Minoterie, route de Pont-Farcy - 50420 Tessy-sur-Vire. Tél.: +33 (0)2 33 06 01067. Entrée libre mercredi, samedi et dimanche de 14h30 à 18h et sur rendez-vous.

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Pour Marion Orfila :

Forêt délocalisée est constituée d’une piscine auto portée remplie au ras (15m 3) dont l’abord est restreint par une grande bâche de serre aux coins tendus sur la structure métallique du lieu. À la surface de celle-ci flottent cinq cèdres du Liban qui se déplacent imperceptiblement.
Prélèvements est une série d’environ 15 prélèvements de sol effectués directement dans le lit de la Vire (rivière toute proche) en période de faible débit. Ces prélèvements sont présentés dans les morceaux de bâches qui furent utilisés à leur transport et sont suspendus directement dans la
structure de « _SOL SUPPOSé_ ».

Pour Christophe Gonnet :

Arbres de chutes :
cette sculpture qui s‘élève du sol au plafond en recouvrement d’un pilier structurel de l’Usine Utopik, évoque le volume du tronc d’un grand arbre. Sans moyen d’assemblage visible autre que l’empilement et le coincement, elle inquiète par l’instabilité de sa construction, autant que par son interaction avec l’architecture.

Erre est une installation constituée de chevrons de peuplier posés verticalement au sol et ajustés en hauteur en fonction de la hauteur des verres à pied qu’ils portent. Sur chaque verre repose une pierre. L'ensemble des pierres forme un plan rigoureusement horizontal à 1,10 m au dessus du sol. Chacun des 100 empilements précaires de bois/verre/pierre est comme une petite catastrophe interrompue, suspendue. L’ensemble, une somme d‘équilibres comme d’infimes et fragiles variables temporelles, interrompant momentanément le cours de 100 chutes.


Lien vers la webcam de l’exposition


ArtCatalyse-archives Marion Orfila & Christophe Gonnet, D’une rive à l’autre, Usine Utopik, Tessy-sur-Vire