Archives expositions collectives 1er semestre 2015

ArtCatalyse-archives

  Nourrir la planète, le défi majeur du XXIe siècle

  Festival photographique de La Gacilly

  05.06 - 30.09.2015

Communiqué de presse


En quelques années, La Gacilly s’est imposée comme une plaque tournante de la création artistique, avec la fierté d’accueillir, en plein air et sur grands formats, le premier festival photo de France avec plus de 350 000 visiteurs en 2014. Pour cette nouvelle édition placée sous les auspices de l’Italie et des questions alimentaires, le festival reste fidèle à ses engagements de promouvoir un monde durable sur une terre que nous partageons tous et que nous nous devons de préserver.























































.
















 







Expositions en extérieur du 5 juin au 30 septembre 2015. La Gacilly (Morbihan).





Îles urbaines, Parcours d’art contemporain, Angers

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

L’Italie invitée d’honneur


Que mangerons-nous demain ? Comment subvenir aux besoins d’un monde qui comptera plus de 9 milliards d’habitants en 2050 ? Plus qu’un simple questionnement humaniste, nous sommes confrontés désormais à un véritable problème de fond, à un bouleversement futur des relations géopolitiques internationales. L’enjeu ? Favoriser l’autosuffisance alimentaire des pays aujourd’hui déficitaires, produire plus et produire mieux pour répondre aux besoins quantitatifs croissants tout en préservant les potentialités naturelles de la planète. Et enfin, allier quantité et qualité en veillant à la sécurité sanitaire, l’équilibre nutritionnel, la dimension « plaisir » et les savoir-faire culinaires.


C'est l’objet de la nouvelle Exposition universelle qui se tient à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015, avec précisément pour thème : « Nourrir la planète, énergie pour la Vie ». 141 pays, dont la France, participent à cet événement où sont attendus plus de 20 millions de visiteurs dont un million de Français ! Pour sa 12e édition, le Festival Photo La Gacilly, soucieux depuis ses débuts du lien unissant l’Homme à la Terre, ne pouvait passer à côté de ce grand rendez-vous. Il s’est même associé à la cité lombarde en devenant son ambassadeur en Bretagne, le partenaire privilégié de l’Expo Milan 2015. C’est pourquoi la programmation fera la part belle à la photographie italienne, tout en mettant l’accent sur les comportements alimentaires de nos cinq continents. Une ode à l’émerveillement certes, mais aussi une invitation au voyage pour faire de chacun de nous des êtres responsables.


Ainsi, l’espace d’un été, du 5 juin au 30 septembre, par la magie des auteurs transalpins, les venelles de La Gacilly s’ouvriront aux théâtres antiques ou à la campagne toscane, les jardins du notre village accueilleront des situations dignes de la Comedia dell’arte ou de la vie rurale des environs de Vérone et Ancône, les murs végétaux afficheront les attitudes, les visages de ceux qui incarnent cette société si latine.


Nourrir la planète


L’Expo Milan 2015 se fait un point d’honneur de vouloir tirer la sonnette d’alarme. Pour illustrer ce constat alarmant, elle a fait appel à neuf photographes de renommée internationale. Sous la houlette de Roberto Koch, directeur de l’agence Contrasto – le « Magnum italien » –, Sebastião Salgado, Martin Parr, Alex Webb, Joel Meyerowitz, Ferdinando Scianna, … ont sillonné la planète pour décrypter en images ce phénomène de l’alimentation. Leur travail sera exposé à Milan mais aussi à La Gacilly. Avec une première, à savoir un pavillon transformé en une immense chambre noire présentant ces travaux sous forme numérique.


Le prestigieux National Geographic continue d’accompagner le Festival. Pendant un an, il a publié dans ses pages une série époustouflante de reportages sur l’avenir de l’alimentation, en étudiant les moyens de parvenir à l’autosuffisance pour tous, sans saccager la planète. Le festival a retenu trois de leurs auteurs qui résument bien la démarche voulue par ce grand magazine américain : George Steinmetz, Robin Hammond et Matthieu Paley.


Pour compléter ce panorama à travers le monde, il importait d’éveiller les consciences en montrant au public gacillien, un sujet aussi ludique que sociologique. Le photographe américain Peter Menzel a parcouru 24 pays pour capter en images la façon dont les hommes se nourrissent d’un point à l’autre du globe. Ainsi, depuis des années, il s’installe dans le quotidien de dizaines de familles ordinaires pour observer leurs modes d’alimentation. Il leur demande ensuite de poser avec le contenu d’une semaine de courses. Ses portraits parlent plus que tous les tableaux statistiques : l’abondance des pays occidentaux face à la pauvreté du sud n’est pas une nouveauté, mais les contrastent sautent aux yeux!


Concernant la France, et plus précisément la Bretagne, dans le cadre de la commande réalisée par le Conseil général du Morbihan, le photographe Stéphane Lavoué, portraitiste de renom, est parti à la rencontre de ces petits et grands producteurs, certifiés bio ou pas, qui nourrissent la Bretagne et au-delà …


Histoires Naturelles


Pour clore cette programmation, comme un cadeau aux festivaliers, sera exposé le travail de deux artistes français d’exception qui ont su esthétiser la nature. Vincent Munier (né en 1976) est l’égal des plus grands dans le domaine de la photographie animalière. L’ensemble du labyrinthe végétal lui sera dédié pour magnifier sa vision poétique d’une vie sauvage venue du froid qui hante les paysages enneigés d’une terre où l’homme semble étrangement absent. Sarah Moon, si prisée par les collectionneurs et les galeries d’art, a fait l’honneur d’accepter l’invitation et offre une œuvre unique, colorée, détachée de la réalité, des images d’illusion, de séduction, de rêve qui réenchantent notre champ du réel.


Commissaire des expositions : Cyril Drouhet

Directrice artistique : Florence Drouhet