Archives expositions collectives 1er semestre 2014

ArtCatalyse-archives

Extraits du dossier de presse


En résidence sur le pays mélusin, à proximité de Poitiers, de janvier à mai 2014, Vincent Genco, André Guiboux et Moussa Sarr ont été invités à produire des œuvres dans l’espace public. Ces trois jeunes artistes ont en commun la pratique d’un art qui procède du mouvement, comme du glissement ou même de la dérive. Pour l’exposition Helix, ils s’emparent du territoire pour en faire un espace de fiction où plusieurs histoires se chevauchent et s’entremêlent. Par déplacement, détournement de sens, ils ouvrent des lignes d’erre qui arrachent les choses à l’ordinaire et révèlent ce qu’elles portent en elles de fiction.











































.
















 







À travers les œuvres de Vincent Genco, André Guiboux et Moussa Sarr, une typologie cartographique du territoire s’invente, non pas sur le registre mimétique, mais sur celui d’une appropriation mutante et multiple, paradoxale et fragmentaire. Dérives, lignes de fuite et géométries intuitives comme autant d’outils alternatifs de production de savoirs, de récits et de réalités d’un lieu.


Vue de l’exposition Helix, 2014, Rurart centre d’art contemporain


Le travail de Vincent Genco procède via d’étranges attracteurs à établir la psychographie d’un territoire en remote viewing et ainsi traquer l’absence, la matérialité de l’invisible. Basées sur le principe de la dérive, les situations provoquées par l’artiste mettent en contact différents niveaux de réalité et ouvrent virtuellement un espace derrière la surface des objets et des lieux. Ses géométries intuitives sculptent une esthétique relationnelle qui, à l’instar du « plus grand magnétiseur des temps modernes », Raymond Roussel, font de l’espace une surface de projection et dessinent un paysage mental. Un art comme état de rencontre qui réactive la figure formelle du mesmérisme à travers des entretiens sous états modifiés de conscience pour produire avec les participants une œuvre commune. Sculptures mapping qui dévoilent en creux la mise en tension des rapports entre l’artiste et ses spectateurs/collaborateurs éphémères.

André Guiboux interroge les espaces symboliques et tente d’amplifier et de capturer le donné en prélevant et mariant des éléments qui sont déjà là. Il recouvre et oblitère la réalité pour lui en substituer une autre, plus intense. Son travail finit toujours par faire éclater le cadre dans lequel il semblait s’inscrire d’emblée. Dans ce contexte, son rapport à l’espace public, à l’esthétique des monuments, assimile les règles pour mieux les contourner. Par un mouvement créatif et non pas destructif, il propose à la fois une alternative déterritorialisée et une libération des espaces de leurs usages conventionnels.

Moussa Sarr réactive la figure mythique du tapis volant et en propose une vision technologique et disruptive qui joue sur les signes et les codes et interroge la naturalité topographique des partitions culturelles d’un territoire. Rising Carpet joue sur le dualisme de la symbolique du tapis volant. Moyen de découverte d’un territoire et reproduction idéalisée d’un monde clos. Objet hybride qui convoque dans l’imaginaire et la perception du spectateur la figure du drone comme machine ultra-technologique et la vision poétique d’un objet légendaire en lévitation. Une façon d’interroger l’espace, la confrontation entre deux univers culturels, en décollant du réel.

Vue de l’exposition Helix, 2014, Rurart centre d’art contemporain Vincent Genco, Flaques, 2007 André Guiboux, Règlement de compte, 2011

Vincent Genco, Flaques, 2007

  Exposition collective Helix
  Rurart, Rouillé

  06.06 - 25.07.2014

Exposition du 6 juin au 27 juillet 2014. Rurart centre d’art contemporain, Lycée agricole Venours - D 150 - 86480 Rouillé. Tél.: +33 (0)5 49 43 62 59. Ouverture du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 15h à 18h. Fermé samedi et jours fériés. Entrée libre.

Exposition collective Helix, Rurart, Rouillé

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Moussa Sarr, Narcisse, 2012

André Guiboux, Règlement de compte, 2011

Moussa Sarr, Narcisse, 2012