Archives expositions collectives 1er semestre 2013

Communiqué de presse


À l’occasion du 30ème anniversaire de leur création, les Fonds régionaux d’art contemporain présentent durant l’été 2013 une série d’expositions dans leurs régions respectives. Le Frac Auvergne propose ainsi cinq expositions qui présentent plus de 80 œuvres de sa collection.


Pour l’aile des cuisines du château de Randan, l’exposition Château hanté propose une sélection d’œuvres appropriée pour le lieu qui les accueille, faite d’apparitions fantomatiques, d’ectoplasmes, d’animaux étranges et de formes hybrides qui, pour quelques semaines, ont trouvé refuge dans ce lieu propice à l’imagination. Le grand couloir des cuisines du château de Randan - qui fut détruit par un incendie - mène aux fabuleuses collections de taxidermie miraculeusement conservées. Peuplées d’animaux extraordinaires magnifiquement présentés, ces collections ont été le point de départ pour sélectionner quelques œuvres de la collection du Frac Auvergne réalisées par des artistes de renommée internationale.





















 







Paolo Grassino, Analgesia 900, PVC, mousse de polystyrène, acier - 140 x 340 x 130 cm. Collection Frac Auvergne.

Paolo Grassino, Analgesia 900, PVC, mousse de polystyrène, acier - 140 x 340 x 130 cm. Collection Frac Auvergne.


Les œuvres présentées


Certaines d’entre elles sont littéralement habitées par la présence fantomatique d’œuvres du passé. Ainsi, la grande sculpture d’Etienne Bossut joue-t-elle du croisement hybride d’une chaise de design et d’une célèbre sculpture conservée au Vatican.


La peinture de Rémy Hysberghe procède au téléscopage d’influences picturales multiples. Les poissons de Johan Creten citent autant la mythologie qu’ils engagent une possible réflexion sur l’écologie, comme pourraient également le faire les troncs d’arbre de Roland Cognet, emprisonnés dans leur gangue d’acier.


Les corbeaux de Daniel Tremblay chantent un blues désabusé sous une lune peu engageante,  ravivant le souvenir du Dormeur du Val d’Arthur Rimbaud.























Applications

























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



 



 



 





--------------------------------------------------------------------------------




























Mar, 2 jul. 2013 à 14:41


Mar. 14:41




Mail affecté d’une étoile


Vallée du Lot



DE Marika Prévosto À Vous   

  

Afficher les détails


DeMarika Prévosto  

 

 Àsandie hatem  

 


 

Comme chaque été depuis 2004, le Parcours d'art contemporain en vallée

du Lot invite des artistes à présenter leurs oeuvres dans les sites

naturels et les villages de cette portion de la vallée, entre Cajarc et

Saint-Cirq-Lapopie, cette année du 7 juillet au 1er septembre.  Le

regard des artistes sur le contexte environnemental et culturel, leurs

relations aux paysages et aux habitants, et au final les oeuvres

présentées construisent un dialogue nourri entre patrimoine et art

contemporain. Plusieurs nouveaux lieux sont investis cette année, hors

des sentiers convenus. La surprise et l'invention sont les attributs de

l'aventure collective d'un programme où l'improvisation génère de la

pensée et de l'imaginaire, où l'énergie et la générosité des artistes

cimentent le tout avec une certaine grâce.

Il est question de mettre en résonance l’intérêt individuel des artistes

et leurs champs d’investigation respectifs, avec la préoccupation d’un

territoire à révéler. Au-delà de ses écueils de site touristique ou de

l’immédiate appréhension de sa qualité esthétique et patrimoniale, il

s’agit d’éclairer de biais ce contexte, de faire valoir une vision

autre, instable et ouverte, un chantier prospectif, une histoire qui

chemine…


Les artistes de l'édition 2013


Fredy Alzate (Medellin, Colombie) s'intéresse aux rapports entre nature

et urbanisation. Les ponts de l'ancienne voie de chemin de fer qui

jalonnent la vallée, jetant d'une rive à l'autre leurs monumentales

structures en acier, ont retenu son attention. Il propose une

installation qui évoque à la fois leur fonction passée de passerelle et

fonctionne comme un signal dans le paysage.

Chad Keveny (Dubli, Irlande / Toulouse) pratique la peinture comme de

rencontre avec les gens. A Saint-Cirq-Lapopie, dans le "village préféré

des Français", il a convié les habitants à poser dans son atelier, tout

en échangeant avec eux sur la question du patrimoine. L'artiste situe sa

pratique au croisement des histoires : celle plus officielle d'un

territoire et celles plus subjectives des individualités.

Damien Marchal (Rennes, France) travaille sur différentes problématiques

liées au son et aux influences qu'il peut avoir.

Les chiens menaçants de Paolo Grassino sont les gardiens d’une carcasse de camion dont on ne sait elle est le témoignage d’une émeute urbaine ou si elle se présente comme le vestige d’une civilisation disparue. Les voix éparses et lointaines qui s’échappent de la sculpture lumineuse d’Emmanuel Lagarrigue semblent quant à elles vouloir faire surgir une histoire morcelée que le spectateur devra tenter de reconstituer.


Daniel Tremblay, Les Corbeaux



Daniel Tremblay, Les Corbeaux







Et, tout au long du parcours, les éléments découpés dans le vénilia par Richard Fauguet mêlent présences fantomatiques et souvenirs d’œuvres célèbres.

Richard Fauguet, 1997. Vénilia découpé, dimensions variables. Collection FRAC Auvergne Richard Fauguet, 1997. Vénilia découpé, dimensions variables. Collection FRAC Auvergne

  Exposition Château Hanté

  Domaine Royal de Randan

  24.06 - 29.09.2013

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Exposition du 29 juin au 1er septembre 2013. Domaine Royal de Randan, place Adélaïde d’Orléans - 63310 Randau. Tél.: +33 (0)4 70 41 57 86. Ouverture tous les jours sauf le mardi de 10h à 19h, en septembre de 14h à 19h.

Richard Fauguet, 1997. Vénilia découpé, dimensions variables. Collection FRAC Auvergne

ArtCatalyse-archives Exposition Château Hanté, Domaine Royal de Randan