Archives expositions collectives 1er semestre 2014

ArtCatalyse-archives

Communiqué de presse


Le Frac Corse entretient des relations suivies avec l'Espagne dont la création artistique contemporaine, très présente dans sa collection, affirme les liens privilégiés tissés avec les pays voisins de Méditerranée. Double sens constitue un échange en deux temps entre le Centre d'art La Panera de Leida (Catalogne) et le Frac Corse, visant à faire connaître dans leurs deux espaces et territoires, deux collections nées de circonstances, de volontés et de recherches qui leur ont donné leur sens et leur force. Si le titre induit la réciprocité des itinéraires transportées entre la Catalogne et la Corse, les deux expositions invitent aussi à comprendre l'essentiel des orientations fondamentales de chacune de ces collections. La première exposition se tient à Corte, du 15 février au 15 mai.


La collection du centre d'art La Panera, qui inclut les artistes et les œuvres les plus représentatifs de la scène catalane et espagnole, prend pour axes prépondérants l'analyse de soi – de la subjectivité de l'artiste et en relation avec le contexte social et politique -, et l'hybridation entre des disciplines telles que l'architecture et le design. À Corte, l'exposition de présentation propose une série d'oeuvres qui oscillent entre ces deux axes qui mènent du corps de l'artiste à des environnements réels ou utopiques dans lesquels nous vivons ou souhaiterions vivre. Certaines ouvres prennent le corps de l'artiste comme un outil, d'autres sont dirigées vers la rencontre et la découverte de l'autre basée sur l'empathie, le respect, l'interrogation, la peur, la violence... Parallèlement à l'enquête de l'individu, on découvre des espaces habités, transformés par l'utilisation ou projetés par l'imagination : la maison, la ville, les non-lieux, mais aussi des architectures et designs sociaux et durables.


Quelques pistes sur l'exposition





































.
















 







Francesc Ruiz utilise le dessin pour raconter des histoires urbaines, dans lesquelles il est lui-même souvent protagoniste, ce qui lui permet d'avoir un regard sur la ville et de suivre ses dérives et les états émotionnels qui s'en dégagent. Avec un langage proche de celui de la BD, il construit une sorte de carte mentale complexe de lieux et de groupes sociaux. Avec Zona alta il offre une vision de la partie haute de Barcelone, dans laquelle on découvre le paysage urbain et quelques indices qui révèlent les coutumes de ses habitants, en insistant particulièrement sur ce qui se passe quand la nuit tombe. Quelqu'un qui connaît cet endroit peut reconnaître les lieux et les habitudes qui la définissent comme une zone cossue. Dans le même temps, il découvre le sens critique et humoristique de l'artiste.


Les dessinateurs Martin Ruiz de Azùa et Gerard Moliné ont réalisé en 2005 une série de propositions sus l'épigraphe Neorrural. Toutes les propositions tendaient à repenser la réalité qui nous entoure à partir de la transformation d'objets, coutumes et normes sociales avec l'intention de favoriser une approche de la nature et de l'urbanisme. Leur maison nid est une proposition d'habitacle portatif et adaptable à différents espaces naturels et situations, combinaison de structures industrielles avec des éléments constructifs végétaux.

Martin Azua / Gerard Moliné, Casa nido, ne(s)t house, 2005

Izaskun Chinchilla se présente comme une architecte préoccupée par la durabilité, l'écologie et la participation citadine, afin de reconsidérer les activités et les usages des terres irriguées de Murcie et de favoriser les nouvelles initiatives qui relancent son activité. Ainsi, elle propose un habitacle pour dormir en plein air en été, sous l'épigraphe Nuit avec grillons et étoiles, ainsi que Repas entre cousins, une salle à manger communautaire en rase campagne. Un document audiovisuel restitue un examen complet de vieux usages propres au verger qu'elle récupère et actualise pour leur donner une nouvelle vie.


Les photographies de Jordi Bernadó éveillent l'intérêt pour ce qui est hors champ. Il n'y a pas de référent, elles peuvent être prises n'importe où. Ce sont des images qui montrent à la fois la scène et le détail, qui favorisent l'introspection du spectateur dans les expériences possibles qu'elles cachent. Dans Salmon Arm, apparaît l'agglomération canadienne éponyme, une localité de la Colombie britannique qui, jusqu'à la fin du 19ème siècle, vécut comme une communauté semi-nomade. La photograghie ne montre cependant pas de lieu représentatif de l'environnement, rien qui permettre de l'identifier. Seul un écran de cinéma apparaît en plein air.

Martin Azua / Gerard Moliné, Casa nido, ne(s)t house, 2005

Izaskun Chinchilla, proyecto hogar sin casa, 2010, DVD, 9’ - Comida entre primos, 2009. Maquette 25 x 17 x 25 cm - 7 impressions digitales encadrées 18 x 13 cm

Izaskun Chinchilla, proyecto hogar sin casa, 2010, DVD, 9’ - Comida entre primos, 2009. Maquette 25 x 17 x 25 cm - 7 impressions digitales encadrées 18 x 13 cm

  Double sens

  Frac de Corse, Corte

  15.02 - 15.05.2014

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 15 février au 15 mai 2014. Frac Corse, La Citadelle – 20250 Corte. Tél. : +33 (0)4 20 03 95 33. Du 18 juin au 5 octobre à Lleida, le Frac Corse présentera sur les 1000 m² de l'espace d'exposition de la Panera, un ensemble d'oeuvres de la collection d'art contemporain de la Corse.



Francesco Ruiz, Zona Alta, 2006 Jordi Bernadó, Salmon Arm, 1998

Ci-dessus : Jordi Bernadó, Salmon Arm, 1998

Ci-contre : Francesco Ruiz, Zona Alta, 2006

Double sens, Frac de Corse, Corte